Sur le campus

Un hymne pour votre alma mater: Savoir et beauté

L'Université Laval a maintenant son hymne. Intitulé Savoir et Beauté, il est l'oeuvre de Jeanne Landry, professeure émérite de la Faculté de musique, qui en a composé les paroles et la musique. L'hymne a été sélectionné parmi les 15 oeuvres soumises lors d'un concours lancé il y a un an par la Faculté de musique et ouvert aux compositeurs de tous les pays, sans limite d'âge. La communauté universitaire a par la suite entériné ce choix par un vote. On peut écouter l'hymne Savoir et beauté sur Alérion, à l'adresse suivante:

http://www.ulaval.ca/Al/hymne/ULHymne.html

Voici les paroles de l'hymne:

Qu'on soit philosophe
Ou alors musicien
Qu'on se veuille avocat
Psychologue ou médecin
Inscrit en sciences
En histoire ou en géo
Qu'on se dise poète
Ou sportif ou intello.

Étudier, rêver
Tour à tour croire et douter
Créer, inventer
Rire et fraterniser
Observer l'univers
En sonder tous les mystères
Courtiser en dansant
Les chemins de l'infini

Chantons à pleine voix un lieu
Le premier
En terre d'Amérique
À répandre le savoir
Et le goût de l'excellence
Dans la langue de France

À Laval
Chacun se prépare à tenir
Un rôle insigne dans le vaste monde
Confiant d'y voir fleurir un humanisme
Un nouvel art de vivre
Célébrant dans la joie
Savoir et beauté

L'internationalisation de la formation va de l'avant à l'Université Laval

• Réseau contact international, un programme de stages international mis sur pied par le Service de placement de l'Université Laval et le Bureau international, grâce à l'appui financier du Groupe de rayonnement international (GRI). Comme le souligne Marthe Lefebvre, du Service de placement, qui coordonne la mise sur pied de ce programme, «les entreprises et les organisations québécoises qui envisagent de développer leur section internationale ont tout avantage à confier à des étudiantes et des étudiants la mission d'explorer le marché, d'évaluer le potentiel de leur produit ou leur service dans un pays ou une région, de faire le déblayage préalable à l'ouverture de ces nouveaux marchés. Les étudiants stagiaires ont reçu déjà une formation qui leur donne les compétences pour faire ce travail.» Pour les étudiants, un tel stage lié à leur domaine d'étude sera l'occasion de s'ouvrir au monde «Quel apport pour la région de Québec et le Québec que ces jeunes qui auront acquis au cours de ces stages une expérience internationale très riche, génératrice d'idées nouvelles, et qui auront eu l'occasion de démontrer et de développer leur autonomie et leur esprit d'initiative.» Pour plus de renseignements sur ce programme de stages: Service de placement de l'Université Laval, (418) 656-3575 ou spla@spla.ulaval.ca

Le lancement, en septembre, d'un nouveau programme de baccalauréat en études internationales et langues modernes. Ce programme de premier cycle est le seul à intégrer l'apprentissage de plusieurs langues étrangères et la formation multidisciplinaire en études internationales. La Faculté des lettres qui en assumera la gestion, s'est associée à sept autres facultés: Sciences sociales, Droit, Médecine, Sciences de l'administration, Sciences de l'agriculture et de l'alimentation, Sciences infirmières et Théologie et sciences religieuses, qui ont chacune versé contenu et ressources, dans ce programme inédit.

Nouveaux DEC-BAC

Après trois ans d'études pour obtenir leur DEC en techniques administratives, les étudiants et étudiantes du Cégep de Limoilou et du Cégep François-Xavier-Garneau peuvent maintenant poursuivre leur études à l'Université Laval et obtenir un baccalauréat en comptabilité en deux ans. Ils complètent ainsi les deux programmes en cinq années d'études au lieu de six, grâce au nouveau cheminement harmonisé DEC+BAC en comptabilité mis sur pied à la suite d'une entente que l'École de comptabilité de l'Université Laval a conclue avec ces deux cégeps. De plus, juste avant de mettre sous presse, l'Université annonçait, qu'après entente avec le Collège de Mérici, elle offrira un autre programme DEC-BAC, cette fois en gestion du tourisme.

Pour y arriver, les établissements d'enseignement ont réalisé un important travail d'ajustement des cours et de reconnaissance des acquis. Ce cheminement harmonisé répond à un besoin. Un exemple: avant son instauration, déjà 30% des étudiants inscrits au programme en techniques administratives au Cégep de Limoilou poursuivaient leurs études au niveau du baccalauréat en comptabilité.

Premiers cochonnets-éprouvette canadiens

Les premiers porcelets-éprouvette canadiens ont vu le jour sur le campus le 2 octobre dernier. Cette première au pays a été réalisée par les chercheurs Marc-André Sirard, François Pothier et Mariève Bureau, du Centre de recherche en biologie de la reproduction (CRBR). Dans le monde, une seule autre équipe est parvenue à produire des cochonnets-éprouvette avant le CRBR. La technique élaborée par les chercheurs du CRBR possède une particularité qui laisse entrevoir l'intensification du recours au transfert d'embryons chez le porc. Contrairement au cas des bovins, les transferts embryonnaires chez le porc visent non pas la multiplication des meilleurs spécimens - une truie donne naissance à une quarantaine de petits par année contre un veau pour la vache -, mais plutôt la constitution de troupeaux exempts de maladies infectieuses. Le recours à des embryons débarrassés de virus et de bactéries, implantés dans des femelles porteuses de troupeaux déjà assainis, briserait la chaîne de transmission de la plupart des agents infectieux qui sévissent dans les élevages porcins. Les producteurs de porcs accueilleront avec soulagement la mise au point de cette technique de transfert d'embryons, considérant la prévalence élevée des maladies porcines et les dépenses engendrées par ces fléaux.

Institut sur le patrimoine culturel

En 1985, la ville de Québec devenait un site inscrit sur la liste des biens du patrimoine mondial de l'Unesco. En avril 2000, l'Université Laval signait, à Paris, un accord avec l'Unesco sur la constitution d'une Chaire Unesco. Et aujourd'hui, l'Université Laval crée l'Institut sur le patrimoine culturel. Trois facultés, Lettres, Aménagement, architecture et arts visuels, et Sciences sociales, en sont les instigatrices. Le regroupement au sein de cet institut vise notamment à accueillir et à appuyer la Chaire Unesco sur le patrimoine, à améliorer la visibilité des études sur le patrimoine et faciliter ainsi l'obtention de fonds externes d'infrastructures et de recherche, à diffuser les connaissances sur le patrimoine et à sensibiliser la population à son importance et à sa richesse.

Prix du Gouverneur général

En mars 2000, étaient décernés les premiers Prix du Gouverneur général en arts visuels et médiatiques. Parmi les tout premiers lauréats, Jocelyne Alloucherie (Arts visuels 1973), professeure à l'École des arts visuels. «Depuis 30 ans, l'oeuvre de Jocelyne Alloucherie occupe une place de plus en plus importante dans la sculpture et l'installation canadiennes», commentait le jury. Jocelyne Alloucherie a signé la sculpture jouxtant le pavillon Charles-Eugène-Marchand.

Doctorat honorifique

L'Université Laval a remis, cet automne, un doctorat honorifique au professeur Alain Cozzone, de l'Université de Lyon I. Ce biochimiste et chercheur de réputation internationale, en plus d'enseigner la biologie et la biochimie moléculaire, est directeur de l'Institut de biologie et de chimie des protéines, une unité de recherche du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) associée à l'Université de Lyon I. De plus, il dirige l'École doctorale interdisciplinaire Sciences-Santé.

Au service des communications

Le Service des communications de l'Université Laval, éditeur du magazine Contact, a une nouvelle directrice, soit Danielle Gagné (Science politique, 1979). Auparavant, conseillère en communications au Service de police de la Communauté urbaine de Montréal (SPCUM), elle a été également directrice générale du Mouvement national des Québécois (MNQ) et coordonnatrice de la Fête nationale du Québec, de 1989 à 1994. Elle succède à Michel Héroux qui assume maintenant les fonctions de conseiller aux relations gouvernementales auprès du recteur.

À L'HONNEUR

«Personnalité AVENIR par excellence»

Véronique Laveau, étudiante de l'École de service social, a mérité le trophée «Personnalité AVENIR par excellence» lors du deuxième Gala Forces AVENIR. Très engagée, la jeune femme a participé à plusieurs projets mobilisateurs, dont l'Opération Gaspésie-Laval, et humanitaires, par exemple, auprès d'immigrants bosniaques, d'étudiants universitaires ou de personnes âgées en milieu hospitalier, et à l'étranger, notamment au Bénin et en Israël. Véronique Laveau partait d'ailleurs le lendemain du gala pour un séjour d'études d'un an à Taïwan. Le Gala Forces AVENIR vise à récompenser le dynamisme, la créativité et le leadership des étudiants et des étudiantes de premier cycle des 15 universités francophones et anglophones du Québec.

Le Rouge et Or, champion

Le Rouge et Or a remporté le championnat de baseball de l'Union sportive inter-universitaire du Canada. C'est la deuxième fois de son histoire que le Rouge et Or décroche ce titre canadien, la première fois étant lors de sa saison inaugurale en 1995. Le Rouge et Or a participé à tous les championnats canadiens depuis que le programme de baseball a été créé à l'Université Laval puisque, depuis sa création il y a six ans, il a remporté chaque année le Championnat provincial universitaire de baseball.

L'équipe de football du Rouge et Or a remporté le championnat du calendrier régulier de la conférence Québec-Ontario en remportant huit victoires en autant de parties. Les cinq rencontres qui se sont tenues au stade de l'Université Laval ont attiré plus de 60 000 spectateurs.

L'équipe Rouge et Or de golf s'est classée première lors du Championnat universitaire provincial de golf, à Sainte-Marie de Beauce. De plus, Alexandre Cantin, étudiant à la Faculté des sciences de l'administration, a remporté le titre de champion individuel. Six université québécoises participaient à ce championnat.

Prix du Québec

Le Prix du Québec Armand-Frappier a été remis à Jean-Guy Paquet (Génie physique 1959; doctorat en génie électrique 1963), recteur de l'Université Laval de 1977 à 1987. De 1987 à 1994, il a été vice-président exécutif, puis président de la Laurentienne Vie. Jean-Guy Paquet est depuis 1994 président et directeur général à l'Institut national d'optique (INO).

De plus, le Prix du Québec Athanase-David a été remis à l'écrivain Pierre Morency (Lettres 1966), auteur des Histoires naturelles du Nouveau Monde.

Prix Hermès

La Faculté des sciences de l'administration a honoré deux de ses professeurs en décernant le prix Hermès d'excellence en enseignement à Mario Cayer, du Département de management, et celui en recherche à François Des Rosiers, de la section gestion urbaine et immobilière.

Elle a aussi remis un prix Hermès aux diplômés:

Jacques A. Bussières (Comptabilité en 1959), qui a travaillé à la Banque du Canada, a été gouverneur de la Banque de Zambie, puis de la Banque de Jamaïque, puis conseiller senior, section finances, à la Banque mondiale, auprès du ministre des Finances et du gouverneur de la Banque de Thaïlande.

Jude Martineau (Administration 1974), président et chef de la direction de La Société de portefeuille du Groupe Desjardins, assurances générales et de ses deux filiales: Assurances générales des caisses Desjardins et La Sécurité, assurances générales.

Carmand Normand (Administration 1968), président fondateur de Addenda Capital inc. Fondateur de la firme Les conseillers financiers du Saint-Laurent inc, il est aussi reconnu pour sa détermination à défendre les intérêts des actionnaires minoritaires.

André Tremblay (Administration 1976; Sciences comptables 1981), président et chef de la direction de Microcell Télécommunications inc., membre du conseil d'administration et vice-président exécutif de Télésystème Ltée.

Jean Dupont (Administration 1991) a reçu le prix Hermès de la relève. Président et directeur général de Dupont Industries inc., il est fondateur de DuponTrolley Industries.